Que faire si l’inspection automobile rejette votre véhicule ?

Le contrôle automobile a rejeté votre véhicule : en Belgique, c’est le cas pour un conducteur sur quatre. La vraie question est d’abord de comprendre pourquoi cela est arrivé, puis de savoir que faire. Découvrez ici comment ressortir en pleine forme lors de votre seconde visite.


 

Certificat de contrôle rouge ou vert


Votre voiture a échoué aux tests. Est-ce si grave ? Et puis, tout arrive pour une bonne raison. Deux explications sont possibles :
 
Vous avez reçu une carte verte à validité limitée (Code 3) : vous devez représenter votre véhicule endéans les 3 mois.
 
Vous avez reçu une carte rouge : votre véhicule présente des anomalies techniques un peu plus graves et votre sécurité, celle de vos passagers mais aussi celle des autres usagers de la route est en jeu. Il existe deux cas de figure :
Avec interdiction de circuler (Code 1) : votre véhicule représentant un risque à court terme, il est immobilisé avec effet immédiat : vous n’êtes autorisé à rouler que du centre de contrôle vers votre domicile et de votre lieu de résidence à au garage le plus proche, sans passagers.
Avec une validité limitée à 14 jours (Code 2) : ici aussi, il est question d’un problème technique important. Vous êtes tenu de le réparer dans un délai de 14 jours. Attention, vous devez savoir que durant cette période, votre responsabilité personnelle est entièrement engagée. Dans le cas d’un accident lié à ce dysfonctionnement technique, tout le monde peut se retourner contre vous.
 
Dans chaque cas, votre véhicule a été refusé pour cause de négligence technique ou administrative. Que devez-vous faire alors ?
 

Direction : le garage


Les raisons du refus figurent sur votre certificat de contrôle. Vous devez de toute façon vous rendre le plus vite possible dans votre garage. Ne vous contentez pas de vérifier que les problèmes évidents mentionnés lors du contrôle technique. Demandez une inspection complète de votre véhicule et commencez par les 3 raisons les plus courantes d’un rejet :
L’état des freins : ne vous limitez pas aux plaquettes, faites aussi vérifier le système hydraulique
Un défaut d’éclairage
L’usure et la conformité des pneus
 
Notez ce conseil : profitez-en pour faire un grand nettoyage de votre véhicule. Une voiture propre inspire toujours davantage la confiance.
 

Contrôlez vos documents


Même si son nom ne l’indique pas, le contrôle technique vérifie également que vos documents de bord sont en ordre. Anticipez ! Vérifiez la présence de :
Tous les documents qui doivent être à bord de votre voiture en tout temps
Vos documents les plus récents, en ordre de validité.
 
Cette check-list des papiers indispensables pourrait bien vous aider :
Le certificat d’immatriculation belge, connu sous le petit nom de document rose ou sable : il prouve que votre véhicule est bel et bien enregistré auprès de la DIV.
Le certificat de conformité de votre véhicule
La fiche technique de votre véhicule
Votre attestation d’inspection automobile, afin que le contrôleur sache les raisons d’acceptation ou de refus lors du contrôle précédent
Vos documents d’assurance, et surtout, votre carte verte (attestation d’assurance).
 
Si vous êtes déjà en possession de tous ces documents, vous pouvez vous rendre à votre rendez-vous sans vous faire de souci. L’invitation à vous présenter à l’inspection n’est donc pas nécessaire pour vous y rendre.
 
Vous n’êtes pas assuré ? Une assurance est indiscutablement obligatoire ! Commencez vite une simulation pour votre assurance auto et découvrez ainsi rapidement quelle assurance est adaptée à votre situation.